Les bons moves avec l’argent

Les sous. Non mais quel sujet stressant et tabou! Pourtant, on a tous besoin de gagner notre vie, on a tous besoin d’un revenu, on a tous des dépenses… Alors pourquoi ne pas en parler? Je suis loin d’être une pro du sujet, mais je m’y intéresse beaucoup et je fais beaucoup de lecture sur l’argent et l’entrepreneuriat. J’ai donc envie de vous partager quelques bonnes pratiques à adopter avec l’argent pour mettre fin à la relation conflictuelle que vous entretenez peut-être avec elle.

Avoir un carte de crédit

Tout le monde nous dit qu’une carte de crédit, c’est le diable incarné. Je me souviens, quand j’étais ado, je disais que je n’aurais jamais de carte de crédit et le simple fait de penser en utiliser une m’effrayait. Pourtant, c’est super important d’en avoir une. Non pas pour s’endetter (surtout pas), mais plutôt pour bâtir son dossier de crédit et construire une réputation financière positive. Vous comprendrez que pour bâtir une réputation financière positive, il faut utiliser cette carte de crédit intelligemment.

Avant de faire un achat avec une carte de crédit, je me demande toujours si j’en ai vraiment besoin, mais surtout, si j’ai cet argent dans mon compte. Si la réponse est non, je laisse tomber. Si la réponse est oui, je fais mon achat et je rembourse la totalité du montant le plus rapidement possible. Le truc, c’est d’utiliser une carte de crédit comme une carte de débit.

Ouvrir un compte épargne

C’est la meilleure façon d’économiser. Chaque fois que je reçois un paiement d’un client, je le divise en trois. Une partie va dans un compte réservé aux impôts (#VieDeTravailleurAutonome), une autre partie va dans mon compte épargne, que j’ai affectueusement renommé «Sous de secours», et l’autre partie va dans mon compte chèque, compte avec lequel je paie mon logement, mon épicerie, ma voiture et tous les autres paiements que je dois faire.

Mon compte épargne, «Sous de secours», je n’y touche jamais, sauf pour y déposer de l’argent. Et lorsque j’aurai un mois plus difficile ou lorsque je voudrai me récompenser d’avoir eu des super mois, je pourrai piger là-dedans. C’est beaucoup plus simple d’économiser en divisant les revenus de cette façon. Parce que si je mettais tout dans mon compte-chèque, je serais clairement portée à tout dépenser et je n’aurais absolument aucune économie.

Éviter les soldes pour les soldes

Ah, les soldes! C’est fou à quel point un item en solde devient aussitôt essentiel à notre bien-être. C’est ça le but des soldes: nous créer des besoins. En achetant quelque chose en solde, on a l’impression de gagner, alors que pourtant, il y a bel et bien de l’argent qui sort de nos poches. Acheter un produit en solde juste parce qu’il est en solde, c’est à proscrire. Si vous achetez un produit en solde, prenez le temps de réfléchir et de vous poser quelques questions:

  • L’auriez-vous acheter s’il n’était pas en solde?
  • En avez-vous réellement besoin?
  • Est-ce que ça entre dans mon budget, même si c’est en solde?

Et puis de toute façon, la plupart des soldes sont des arnaques… Le beau blouson à 200$ qui est en solde à 140$… eh bien, sa vraie valeur est de 140$, on a simplement augmenter le prix de départ!

Connaître son budget par coeur

En connaissant vos revenus sur le bout des doigts, en sachant qui vous doit combien et combien vous devez à qui, et en suivant religieusement chaque dépense, tout ne peut que bien aller! L’important, c’est vraiment de faire un suivi très serré de l’état financier de vos comptes. Ça vous permet d’être conscientes de ce vous avez et ce que vous dépensez… donc d’éviter de dépenser inutilement! Pas fou, hen?

Connaître ses mauvaises manies

On a toutes des mauvaises habitudes avec l’argent. Il suffit de les identifier, pour en être conscientes et surveiller davantage notre comportement financier. Par exemple, moi j’ai la mauvaise habitude de manger du resto quand je suis seule. Pourtant, mon frigo est souvent plein à craquer, donc c’est clairement une dépense inutile. J’ai aussi la (très) mauvaise habitude de voir les entrées d’argent qui sont en surplus comme des cadeaux que je me dépêche de dépenser. Mais je devrais plutôt économiser ses précieux sous-là, durement gagnés, pour faire des dépenses plus intelligentes! Et vous, quelles sont vos mauvaises habitudes?

J’espère que mes petits trucs bien simples, mais qui valent la peine d’être répétés, vous aideront dans votre relation avec l’argent… Et si vous voulez qu’on parle de sous plus souvent, sur La Mallette, laissez-moi le savoir!

Inscris-toi à l'infolettre

Inscris-toi et reçois ton canva d'article de blogue!

2017-04-23T18:41:52+00:00

Leave A Comment