5 choses que j’ai apprises en travaillant sur le web

Je le dis toujours: mon métier est mystérieux, travailler sur le web est mystérieux. Et ce qui est cool, c’est que même quand on a les deux pieds dedans, le web nous en apprend tous les jours. Dans la dernière année et demi, ma game sur le web a beaucoup changé. J’ai beaucoup évolué en tant qu’être humain (onnn, c’est cute!), mais aussi en tant qu’entrepreneure (bien entendu!). J’ai appris sur le tas (quelle horrible expression), je me suis entourée d’experts vraiment puissants, j’ai fait des erreurs (desquelles j’ai tellement appris!), j’ai pris des formations… et c’est ce qui fait qu’aujourd’hui, je peux te partager 5 choses que j’ai apprises en travaillant sur le web.

1- Avoir des connaissances techniques, c’est nécessaire!

Depuis la création de La Mallette, je laisse le moindre problème technique à mon copain, qui est un professionnel (un vrai) de l’informatique. Encore aujourd’hui, je fais appel à lui presque tous les jours pour des questions ou des petits problèmes. Par contre, au cours des derniers mois, j’ai développé plusieurs nouvelles compétences qui vont bien au delà de l’aspect créatif ou stratégique: je suis maintenant capable de créer des pages de vente assez nice, d’avoir une plateforme de formation, de faire des publicités qui fonctionnent bien, de créer un site de A à Z… Bref, j’ai plusieurs nouvelles connaissances qui m’ont faire prendre conscience que la technique est un aspect hyper important que personne ne devrait négliger en travaillant sur le web.

2- Sur le web, les frontières n’existent pas

À ma plus grande surprise, j’ai des collaboratrices et des clientes qui vivent à travers le monde. Moi, Mélissa Lévesque, je travaille du fin fond de mon Abitibi avec des gens de la France, de la Suise, de la Belgique, de l’Espagne, de l’Australie, de l’Allemagne… J’ai encore de la difficulté à le réaliser, mais c’est tout à fait logique: le web n’a pas de frontière et ne fait pas la différence entre Rouyn-Noranda ou Berlin.

3- Y a de la place pour tout le monde (ou du moins, pour une maudite gang!)

Ce point-là est tout à fait relié au point précédent. Avant que je sois entrepreneure, je voyais le monde des affaires comme un mondre de compétition. Je ne sais pas ce qui en est pour les entreprises traditionnelles, mais pour les entreprises du web, cette compétition n’existe pas vraiment… du moins, pas de mon point de vue. Le fait que le web n’ait pas de frontière fait en sorte qu’il y a de place pour pas mal tout le monde. Et ça, je trouve ça absolument génial (et je dois avouer que ça me soulage énormément!)!

4- Les bonnes idées, ça ne suffit pas

Je l’avoue, je me suis lancée avec beaucoup de naïveté. Je croyais que mon ambition, ma volonté et mes bonnes idées seraient mes plus grandes armes. Il le sont… en partie. Parce que les bonnes idées, ce n’est pas tout. Il faut penser marketing, stratégie… Et je l’ai appris de mes erreurs. J’avais beau enseigner l’importance d’une stratégie solide, je me croyais un peu au-dessus tout ça (oui, je sais, c’est pathétique). Par contre, le jour où j’ai vu que mes bonnes idées ne levaient pas, ne suscitaient pas l’intérêt, j’ai su travailler très fort pour qu’elles connaissent le succès que je leur souhaitais!

5- Des fois, ça vaut la peine de sortir du web

J’ai tout bâti sur le web: mes entreprises, mes idées, mes relations business… Mais le jour où j’ai réalisé que je n’avais absolument aucun contact dans ma ville (ni même dans ma région), j’ai vraiment capoté. J’ai décidé de sortir tranquillement du web pour aller à la rencontre des gens de ma région… Et ce qui en est ressorti est absolument mon incroyable. Mon entreprise est en ligne et le sera probablement toujours. Par contre, pour que cette entreprise en ligne continue d’évoluer, c’est nécessaire d’avoir de réels contacts humains.

Et ça, ce ne sont que 5 apprentissages parmi une longue liste… Comme je te l’ai dit, en travaillant sur le web, j’apprends absolument tous les jours, et j’adore ça! Et le plus beau là-dedans c’est que je sais que je continuerai d’apprendre au quotidien. Alors si ça te dit, je t’écrirai bientôt un autre article avec mes nouvaux apprentissages!

2018-02-21T15:20:14+00:00

Leave A Comment