Dans les coulisses de ma planification de projets

Quand je parle de ma planification de projets, je reçois toujours plusieurs questions. On veut savoir les outils que j’utilise, les méthodes que j’adopte, le temps que ça me prend, etc. Comme j’ai fait beaucoup de planification dans les dernières semaines, j’ai décidé de t’amener avec moi pour te montrer comment ça se passe réellement… Bienvenue dans les coulisses de ma planification de projets!

Énumérer les projets à planifier

Je planifie rarement un seul projet à la fois. Généralement, je note mes idées de projets et je m’accorde une journée (ou deux!) pour les planifier. Donc pour avoir une belle vision d’ensemble des projets à planifier, j’ouvre mon tableau Trello et je crée un nouveau tableau pour chaque projet. Aujourd’hui, je crée des tableaux différents pour les projets suivants: ebook sur XXXX (je dois quand même vous garder des surprises, hahaha!), outil gratuit pour planifier une promotion et atelier en collaboration avec XXXX (ben oui, une autre surprise que je vous dévoilerai bientôt!).

Bâtir le squelette

Avant de passer au brainstorm ou d’entreprendre quoi que ce soit pour faire avancer un projet, je commence toujours par bâtir le squelette du projet, c’est-à-dire d’énumérer toutes les tâches à faire. Je commence généralement par les tâches qui reviennent pour tous les projets (déterminer l’objectif, déterminer le public cible, etc.) pour ensuite énumérer les tâches qui sont spécifiques à ce projet (par exemple, rédiger le contenu, si c’est un ebook, ou encore enregistrer la voix si c’est une formation). Dans Trello, chaque carte correspond à une tâche. Je m’assure de les placer dans un ordre logique et chronologique pour m’aider dans les étapes suivantes.

Détailler le squelette

Une fois que le squelette me semble assez solide, je le détaille au maximum. Par exemple, si la tâche est d’écrire le contenu d’un ebook, je la détailler ainsi: rédiger l’introduction, rédiger le chapitre A, rédiger le chapitre B, rédiger le chapitre C, rédiger la conclusion, etc. Dans Trello, je crée des checklists dans chaque carte pour y inclure les tâches plus détaillées et précises. J’inclus aussi quelques notes pour que toutes mes idées se trouvent au même endroit et que je me retrouve facilement lorsque j’entrerai en action.

Organiser l’agenda

Toutes les tâches énumérées dans Trello n’ont absolument aucune valeur si elles ne sont pas mises à l’agenda. Pour moi, tant que ce n’est pas à l’agenda, ça n’existe pas! Je prends donc chacune des tâches et je les inscris dans mon Google Agenda pour m’assurer de respecter tous mes deadlines et aussi pour être absolument certaine que je n’oublierai rien, au quotidien.

Établir un système

Pour bien me retrouver à travers chaque projet et chaque tâche, j’établis un système dans Trello. Bien entendu, le système est le même pour tous mes projets, ce n’est pas à recommencer chaque fois. Donc quand les tâches impliquent d’autres collaboratrices, j’attribue un code de couleur pour chaque collabo. Quand une tâche est en cours, je lui attribue un étiquette jaune, ça me permet de voir rapidement où je me situe dans l’avancement de chaque projet.

Entrer en action

Une fois que chaque projet est bien planifié, j’entre en action. Cette étape va de soi, mais je tiens tout de même à souligner qu’entrer en action est beaucoup plus simple, rapide, et surtout beaucoup plus efficace, lorsque le projet est planifié de A à Z.

Une fois que tu auras planifié ton premier projet, tu remarqueras que c’est super facile de planifier tous les autres: les mêmes étapes reviennent souvent et la structure devient un reflexe, une habitude.

2018-11-02T06:36:58+00:00

Leave A Comment